Fytabest Bioticum

Ammerlaan
FYTA
Tot. Livraison
    Délai de livraison:Dispo: 24/48 Heures - Plus sur demande
Ajouter au panier
  • Description
  • Plus

Fytabest Bioticum est un nouvelle formule, l’alcool est remplacer par du glycérol avec en bonus une meilleur appétence du produit.

Avec comme résultat une baisse de 20 % par rapport au Fytabest, puisque il y avait un taxe sur l'alcool qu'elle contenait .

  • Produit identique que Microbioticum (Fytabest)
  • tarif en baisse d'encore 20 %

Fytabest Bioticum est du phytothérapie qui contiens les extrait des plantes suivantes:
  1. Echinecea Purpurea
  2. Eleutherococcus
  3. Matricaria Chamomilla
  4. Pau d' Arco
  5. Peumes Boldo
  6. Triticum Repens
  7. Viola Tricolor
  8. Allium Sativum

Fytabest Bioticum s'utilise en cure de 10 jours en orale

Le dosage est de 1 cc pour 20 kg poids vif, par jour, pendent 10 jours

soit 30 ml par jour pour une vache adulte pendent 10 jours = 0,3 litre
 
Le coût du traitement par vache adulte est donc de 13,50 € HT* (contre 23.70 € HT avant avec Microbioticum)
Expérience de qq éleveurs qui parle sur le forum terre-net de leur expérience avec ce produit

(*) tarif en bidon de 5 litres

  

Microbioticum                                                                
                 Formellement différent et meilleur que l'antibiotique

La force de Microbioticum® est que celui-ci s'attaque au micro-organismes tel que des bactéries et des virus. Il renforce la résistance avec lequel les bactéries et virus présents seront détruits et les nouvelles micro-organisme ne pénètrent plus l'animal. Le résultat : des animaux sains.

Microbioticum® a fait l'objet de recherches dans des laboratoires et universités reconnus. Microbioticum® ne peut être comparer à aucun autre produit. Il est le résultat de plus de vingt ans de recherches.

MICROBIOTICUM® n'est pas un produit homéopathique, mais il est basé sur la Phytothérapie. Microbioticum® est un supplément alimentaire qui ne connaît pas de délai d'attente pour le lait et la viande. La composition, façon de fabrication et la marque du Microbioticum® sont protégées mondialement sous le

N° 22181. Le Microbioticum a reçu également un code GMP (Good Manufacturing Practise) sous le n° 104560.

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre site Internet qui animera aujourd'hui comme dans l'avenir comme « portail pour les méthodes de guérison alternatives ». Si vous avez un intérêt particulier, mais vous ne trouvez pas une explication sur le site, n'hésitez pas à nous envoyer un message personnel via le formulaire de contact.

Sincèrement,

M. Henk Koopman

Vétérinaire & Phytothérapeute - Ineko b.v.

Les expériences racontées par un client content. . .

M. Jan Lamberts

Éleveur de Bovins à Nieuw Amsterdam

Sur notre exploitation nous avions à faire avec un gros problème de résistance. Pour cette raison nous avons été obligés de reformer beaucoup de vaches. Nous avions très souvent des mammites. Nous décidions de soigner nos vaches pendant 10 jours avec Microbioticum®.

Quand nous commencions avec ce produit nous avions deux vaches a terre au fond de l'étable ? Nous considérions ces deux vaches comme perdues. Le 5

ième

jour de la cure au matin les deux vaches « perdues » venaient à ma rencontre. Ceci était comme un miracle.

Après environs 30 à 60 jours les vaches s'étaient débarrassées de leur problème de résistance. Si nous avons maintenant une vache avec une mammite où des taux cellulaires élevés nous la traitons avec le Microbioticum. La mammite est alors guérie en cinq jours.

Sur notre exploitation nous n'utilisons plus d'antibiotiques. Nos frais veto des 75 vaches ne s'élèvent annuellement plus qu'à € 2.600,- (Ceci inclut vétérinaire, prophylaxie, G.D.S., G.D.M.A., Microbioticum et l'usage d'autres médicaments).

Ma conclusion ? « Le Microbioticum est un produit qui marche d'une façon extraordinaire. »

Lisez plus. . .

PROBLÈME DES ÉLEVEURS Le problème des Éleveurs

Les éleveurs néerlandais sont fiers de leur réputation mondiale et de leurs exploitations avec un bétail sain. Malheureusement parfois il y a des maladies comme :

      ·        Salmonelles
      ·        Mammites
      ·        Métrite
      ·        Problèmes de fertilité
      ·        Infections E-Coli
      ·        Taux cellulaire trop élevé etc.
      ·        Fièvre aphteuse
      ·        Fièvre catarrhale ovine (ou maladie de la langue bleue)

La période productive de la vache a déjà été réduite dans certaines exploitations de 12 à 4 ans. Un cheptel malade est coûteux et ce n'est pas une bonne affaire pour les animaux ni pour l'éleveur. Lourdes sont les factures du vétérinaire qui prescrit souvent des antibiotiques à fin de combattre les bactéries ou des virus. Parce que les antibiotiques ne donnent que peu ou plus d'effet, les demandes d'utilisation d'antibiotique ne cessent d'augmenter.

Les animaux deviennent petit a petit résistants à l'antibiotique. (les bactéries dans les animaux)

Les antibiotiques aident souvent contre le mal, mais ils causent toutes sortes d'effets secondaires :

      ·        La résistance de l'animal diminue.
      ·        La flore intestinale est détruite.
      ·        Avec les cellules malades, des cellules saines aussi sont ainsi détruites.
      ·        Les délais d'attente pour la livraison du lait et de la viande sont longs.

Et après un certain temps ça recommence. Car souvent des traces du virus ou de la bactérie restent et à ce moment la l'animal est trop faible pour se guérir lui-même. En plus, comme les humains les animaux deviennent résistants à la longue aux antibiotiques. Le résultat : une mauvaise résistance pour les animaux.

La solution pour les éleveurs est proche

Entre 1976 et 1996 M. Henk Koopman, co-gérant d'INEKO B.V. a fait des recherches et des études a fin de trouver un alternatif aux antibiotiques. M. Koopman a pu voir lui-même jour après jours, au début de sa carrière de vétérinaire et Phytothérapeute, quels sont les problèmes que les éleveurs ont dans les élevages néerlandais et européens. Il s'agit ici d'abord de problèmes de santé des élevages bovins, des cochons et des volailles. Son but était de résoudre ces problèmes sans pour autant utiliser des moyens chimiques. Les développeurs de Microbioticum veulent que la nature fasse son travail.

Microbioticum est un produit phytopharmaceutique

Ce produit phytopharmaceutique a été examiné par plusieurs universités sur les globulines, leucocytes, métaux lourds etc. Ils ont pu prouver qu'en utilisant Microbioticum la résistance peut devenir 6,2 fois plus haute que la normale. Cette résistance améliorée rendra la bataille contre les nombreuses maladies de l'homme et l'animal plus efficace, elle récupéra alors plus facilement du terrain perdu. La maladie est vainque d'une manière naturelle. Ces mêmes instances ont prouvé également que la cellule saine dans le sang est stimulée pour tuer la mauvaise cellule.  Nous utilisons le produit mondialement dans des buts vétérinaires et humains sous deux marques différents.

Microbioticum répare le mécanisme de la résistance.

Microbioticum améliore la condition, augmente la résistance au stress de l'animal et renforce la résistance contre les virus et les microbes. Microbioticum stimule l'assimilation et l'élimination naturelle des déchets. Les infections passent pour cette raison d'une façon plus favorable pour l'animal et la récupération après des maladies va plus vite. En même temps les hormones sexuelles sont stimulées. Résultat: La fertilité s'améliore.

Recherche scientifique

La recherche scientifique sur Microbioticum a montré des résultats remarquables dans la pratique. Comme supplémentaire alimentaire (Good Manufacturing Practice) sous le code GMP 104560 c'est un produit idéal pour le traitement et la prévention des maladies qui sont causées par des bactéries et des virus, par exemple des problèmes de résistance, salmonella, E-coli, influenza, Ort, streptocoques, staphylocoques etc.

L'utilisation des antibiotiques peut être réduite considérablement, même évitée complètement

Microbioticum travaille vite et bien

Microbioticum fonctionne bien et en profondeur et ne connaît pas d'effets secondaires négatifs. Ce produit fera en sorte que la résistance se renforce considérablement. Ceci parce que le nombre de globules blancs augmente énormément et cela a comme effet : le retour de l'auto guérison du corps. Les cellules saines ne donnent pas de chance aux mauvaises et les organes sont nettoyés résultant dans l'excrétion des substances de déchet. Le résultat est que le taux cellulaire descend de façon spectaculaire. Ceci indique le rétablissement de la santé de l'animal.

Cure de dix jours

Une cure de dix jours donne déjà des résultats rapidement : les vaches récupérons leur couleur naturelle au lieu de la couleur gris jaunâtre, elles mangent beaucoup mieux, donnent plus de lait et ont une meilleure condition physique.

Microbioticum travaille préventif et combat beaucoup de maladies comme :
      ·        Salmonella
      ·        Mammites
      ·        Infection de l'utérus
      ·        Métrite
      ·        Des problèmes de fertilité
      ·        Des infections E-coli
      ·        Taux cellulaire trop élevé

Microbioticum a était analyses, comme tout autre médicament, sur la qualité et l'efficacité par différents laboratoires et universités.

Ceci a montré qu'il ne peut être comparé à aucun autre produit. Complétez des maintenant le formulaire de contact et M. Ronald AMMERLAAN vous rappellera pour discuter avec vous des problèmes qui se produisent dans votre exploitation.

Les problèmes attaqués et résolus avec force

En utilisant Microbioticum les organes de l'animal sont nettoyés en profondeur. En plus la résistance augmente, (pratiquement 6 X plus haute que la normale

ainsi les bactéries et/ou virus n'ont plus accès au corps. A plus de cela, les bonnes cellules sont stimulées pour éliminer les mauvaises. Ce processus a été prouvé dans différents laboratoires et universités.

Résultat garanti

Nous garantissons qu'une amélioration aura lieu là où il existe des problèmes de santé. Problèmes de résistance, un nombre cellulaire trop élevé, Mammites et d'autres affectations doivent disparaître comme neige au soleil.

Si vous êtes intéressés vous pouvez nous contacter en utilisant la fiche Contact .

Nous vous garantissons que ça vaut le coup, même si vous croyez que c'est trop tard.

Dosage

Le dosage est de 1 cc par 18 kilos de poids vif pendant 10 jours.

Emballage

L'emballage de Microbioticum est de 2,5 litres et en 5 litres.

Quel éleveur ne voudrait pas ça ?

- Des animaux qui sont moins souvent malades

- Des animaux avec une résistance améliorée contres les infections bactériologiques et virales

- Moins des factures du vétérinaire

- Une production supérieure

- En aucun cas périodes d'attente pour le lait ou viande à la suite d'une maladie

- Récupération rapide après la maladie

- Meilleur lait car il ne contient pas de résidu d'antibiotiques

- Des vaches qui produiront du lait pendant des années et qui vêlent à temps

Ça marche

L'efficacité du Microbioticum a été démontrée sur le terrain. Des centaines d'éleveurs ont remonté la pente grâce au Microbioticum. Avec des résultats extraordinaires. Lisez les expériences des éleveurs néerlandais.

Pourquoi la résistance se détériore ?

De plus en plus souvent les problèmes sont dus à une résistance insuffisante de l'animal

En utilisant une (mauvaise) nourriture, l'usage systématique, « préventif » d'antibiotiques avant/pendant et après la maladie, le mécanisme d'autodéfense de l'animal est de plus en plus affaibli.

Recherche de moyens alternatifs

Le 18 Octobre 2006 les contrats sont signés pour le projet Fyto-V. Ce projet, ou entre autre l'université de Wageningen participe, qui doit étudier les possibilités de l'utilisation des plantes médicinales (phytothérapie) pour les élevages. Dans cette étude on cherche des alternatifs aux antibiotiques, aussi bien dans l'agriculture biologique que classique.

Le 18 octobre le RIKILT, L'Institut de Wageningen pour la Sûreté Alimentaire, a conclut un contrat avec le Ministère de l'Agriculture néerlandaise pour le projet Fyto-V. Ce projet devrait approcher d'avantage l'application de plantes médicinales, des additifs et les médicaments phytopharmaceutiques dans l'alimentation animale.

QUI SOMMES-NOUS ? AGRÉABLE DE FAIRE VOTRE CONNNAISSANCE ! La création du Microbioticum

Microbioticum a été crée suite à une longue recherche d'un moyen alternatif remplaçant les antibiotiques.

Le développeur du Microbioticum- M. Henk Koopman - a décidé au début de sa carrière de vétérinaire et phytothérapeute, après une conversation sérieuse avec sa grand-mère (Hendrikje phytopharmaceutique) , de consacrer sa vie à la recherche au bénéfice de la médecine alternative.

Depuis 1976 jusqu'à 1996 M. Henk Koopman a fait des recherches et des études pour trouver un alternatif a l'antibiotique.

Un produit chimique ne guérit pas mais étouffe

La grand-mère de Henk Koopman était une femme économe en salives. Elle avait une idée très claire des médicaments chimiques qui faisaient de plus en plus leur entrée à l'époque. Elle racontait que les développeurs des médicaments « chimiques » puisaient leur connaissance dans la nature et reproduisait ceci chimiquement sous forme d'un médicament. Sa façon de penser était simple mais frappant ; « dans le monde chimique ce n'est pas la santé qui occupe la place la plus importante, mais plutôt l'Euro et le Dollar ». Et puis cette reproduction chimique cause beaucoup d'effets secondaires. Elle était aussi convaincue qu'aucun médicament était un produit qui guérissait vraiment, le plus souvent il n'étouffe que seulement la bactérie ou le virus .

Augmentation de la résistance de 620%

Après ses études vétérinaires Henk Koopman commençait ses études de Phytothérapeute. La concentration de plantes médicinales qu'il a développée à travers les années avait en vue de stopper la croissance des bactéries et des virus présents chez les animaux comme des bovins, cochons et volailles. Le produit phytopharmaceutique Microbioticum était analysé par plusieurs universités sur les globulines, les leucocytes, les métaux lourds et le système d'immunité.

Combattre les maladies d'une façon naturelle

Ils on notamment prouvés que la résistance avec l'utilisation du Microbioticum peut agrandir de 6,2 fois que la normale. Cette résistance améliorée engage plus facilement le combat avec les nombreuses maladies de l'homme et de l'animal et regagne pour cette raison plus facilement le terrain perdu. La maladie sera vaincue d'une façon naturelle. Une autre preuve que les instances prouvaient était, que dans le sang la cellule saine est stimulée d'avantage à éliminer la cellule malade. Le produit est utilisé dans des buts humains comme vétérinaires. Ceci est effectué sous deux marques mondiales ; Microbioticum pour l'usage vétérinaire et Tancosan pour l'usage humain. Le Microbioticum ne doit jamais être utilisé pour un usage pour l'homme.

D'abord, Ineko vient pratiquement toujours chez vous dans votre entreprise à fin de diagnostiquer.

La diagnose restera discrète. Ensuite nous pouvons commencer avec vous le traitement.

La façon de travailler en 13 pas :

      1.        L'éleveur appelle la secrétaire d'Ineko France au 02 54 38 60 59
      2.        Le soir, entre 19h30 et 21h30 heures, M. Ronald AMMERLAAN rappellera personnellement.
      3.        Pendant cette conversation téléphonique les problèmes existants, qu'ils soient petits ou grands, seront analyse avec l'éleveur.
      4.        Souvent nous prenons rendez-vous pour une visite à la ferme.
      5.        Pendant cette visite nous examinerons les animaux (vaches, cochons, poulets, chevaux et/ou autres)
      6.        Également les problèmes que l'éleveur rencontre seront abordés.
      7.        Pendant cette conversation nous procéderons à la description du fonctionnement du Microbioticum et les avantages que le produit peut offrir à l'utilisateur.
      8.        Ensuite il y aura une explication comment travailler avec le Microbioticum.
      9.        Un représentent d'Ineko b.v. sera présente dans votre entreprise pour la durée d'une heure à une heure et demie pour discuter avec vous tous les aspects.
      10.        Souvent une commande suit.
      11.        Apres le premier contrôle suivra souvent une visite quelque mois plus tard.
      12.        Après ceci suive encore une ou deux visites pour déterminer comment se portent les animaux.
      13.        Les rendez vous seront répertoriés dans un rapport médical.

Où travaillons-nous ?

Pays Bas, Belgique, Canada, Luxembourg, Suisse, France, Allemagne, Norvège, Suède, Danemark, Angleterre, Écosse et Irlande etc.

Article 1 Des testes exhaustifs

Microbioticum a été testé intensivement sur des vaches, chevaux, poulets, canards, cochons et d'autres animaux. Dans des laboratoires d'entre autres les universités de Wageningen, Louvain, Anvers et de Guelph (Canada) le produit a été examiné intensivement pour vérifier son efficacité et son fonctionnement.

La recherche sur le fonctionnement du Microbioticum

Le fonctionnement a été examiné par le Prof. Dr. Edward Verhaeren (Ancien Professeur d'Université de Louvain) et la Biologiste Clinique Mme. Vera Geeraerts.l

Tous les deux sont liés à l'Université ainsi qu'à la Sté Aver NV et ils ont conclut des recherches exhaustives sur les effets phytopharmaceutique de Microbioticum.

Aver NV

Wijnegem

BELGIQUE

Tel +32-3-3265151

Fax +32-3-3265152

<http://www.avernv.be> Conclusions?

C'est un produit unique qui aide à faciliter l'amélioration du fonctionnement du mécanisme immunitaire qui est propre au corps. La résistance agrandie statistiquement d'une façon signifiante et les animaux sont moins souvent malades.

Nous citons de cette recherche :

Microbioticum est une teinture d'herbes dans laquelle des plantes médicinales naturelles sont extraites dans une concentration optimale d'alcool. Nous l'avons testé entre autres sur des poussins. En ce qui concerne la quantité de Leucocytes nous avons constaté une augmentation importante après l'administration du Microbioticum. Même si on prend en considération les limites de probabilité de 95% (pour les humains). Par l'usage du Microbioticum une forme de Leucocytose est créée qui prépare le corps de l'animal à mieux se battre contre des infections bactériales et virales. Ici l'infection en vigueur n'est pas combattue avec des médicaments étranges au corps (antibiotiques) mais avec le mécanisme d'immunité propre du corps, aidé par Microbioticum. Ceci est une indication du renforcement du mécanisme d'immunité, prêt à agir. Ensuite il y a une augmentation statistiquement très claire et signifiante des basophiles suite à l'administration du Microbioticum. Puis une augmentation du nombre des leucocytes éosinophiles. Aussi, ces cellules participent à la réponse immunologique du corps contre les protéines étranges au corps, bactéries et virus.

Article 2 Protection mondiale

Le cabinet des Notaires Tijdhof/Daverschot/De Jong Posthumus à Assen a fourni le 6 avril 1999 une protection mondiale pour le produit Microbioticum ainsi que la méthode de préparation de celui-ci.

Article 3 Rapports des recherches

Université Agricole Wageningen  (en Anglais) :

Immune-modulating effects of Microbioticum on in vitro cellular immune responses of poultry

Service de santé gouvernemental pour animaux :

Salmonella

Service de santé gouvernemental pour animaux :

Leucocytes Article 4 Rapport du Test: quels effets et influence ont une concentration d'herbes sur la santé ?

Wijnegem, le 24 mars 2005  

Commentaire

Ces dernières années beaucoup de concentrés d'herbes disponibles pour usage professionnel ont été produites par des grands manufacturiers. Leur importance et pouvoir financier ont contribués à beaucoup de recherches et d'instructions sur les herbes dotées d'une force guérisseuse et ceci  nous a mené jusqu'au concentrés médicinaux liquides dérivés des herbes séchées.

Ce qui a été visé également étaient les propriétés médicinales du matériel herbacé qui ont mené aux méthodes scientifiques pour la détermination et l'isolement des composants chimiques des herbes et la recherche de ces produits chimiques. Ceci est le même chemin que la médecine allopathique où l'on se dirige vers un  médicament et les effets pharmacologiques.

La plante entière et ci-inclus ses extraits substantiels et les composants chimiques non définis jouent de moins en moins un rôle important. Néanmoins : la recherche médicinale des herbes maintient le point de vue que les propriétés pharmacologiques du matériel herbacé sont plus importantes que le total des composants définis.

Les extraits floraux homéopathiques et les effets guérisseurs arome-thérapeutiques  du matériel herbacé constituent une preuve importante du fait que l'ensemble est bien plus que la somme de ses parts, ceci en ce qui concerne les propriétés guérisseurs des herbes médicinales. Les grands extraits puissants d'herbes qui jouent un rôle dans les modalités mentionnées sont réduits considérablement, ou au pire des cas ils sont perdus au séchage et le stockage de longue durée du matériel herbacé.

Ça n'a pas de sens  et ce n'est pas pratique de fournir plus de commentaire sur les différences constatées vues l'importance de la diversité dans les différences des instructions de la production des extraits d'herbes.  Néanmoins il est nécessaire pour ceux qui fabriquent des concentrés d'herbes fraîches, d'être conscients des différences possibles dans le règlement de la pharmacologie et le dosage du produit.

Quand les concentrés d'herbes sont produites pour usage personnel ou professionnel la responsabilité reste chez le fabricant de déterminer exactement le genre d'herbes, de les récolter au bon moment, d'utiliser les composants corrects de la plante ainsi que la vérification de la composition chimique en utilisant les techniques analytiques.

Nous avons déterminé que les concentrés d'herbes qui sont préparés pendant différent saisons et d'herbes différentes ont leur propre groupe de variables. Pourtant un produit pratiquement standard peut être préparé quand la croissance générale, la récolte et les principes de la préparation sont suivies. Ceci afin d'arriver à une uniformité du dosage prescrit.

Les herbes médicinales sont, exactement comme chaque autre flore, dépendantes des circonstances de croissance ainsi que les différences génétiques entre les variétés dans les mêmes groupes. Des saisons différentes nous montrent des variétés différentes quand il s'agit des principes de base médicinale actives et inactives dans la famille de l'herbe.

Nous pouvons constater en ce moment que la médecine d'herbes est basée en quelques sortes sur l'usage scientifique et historique. L'expérience personnelle est qu'une vie journalière passée parmi les jardins d'herbes médicinales et que l'on observe les plantes tous les jours il devient possible d'obtenir un meilleur sentiment et une meilleure compréhension des plantes, leur cycle de vie et leurs forces croissantes comme affaiblissantes.

Les possibilités de reconnaître des herbes, comme faisaient les herboristes d'origine, agrandissent quand on vie dans un environnement où l'on est entouré d'herbes tous les jours.

Ce sentiment de « vivre avec » prend soin d'une compréhension plus large ce qui mènera au travers les années à une connaissance plus importante des différentes qualités des plantes et leurs propriétés médicinales. C'est expérimental et difficile de décrire mais pour vraiment connaître une herbe on doit probablement vivre avec.

Il est sage de déterminer qu'une combinaison de différentes plantes ne donne pas toujours un effet parfait et prévisible. Là nous sommes souvent sujets à différentes raisons inconnues.

Quoi qu'il en soit Microbioticum a prouvé d'améliorer considérablement la résistance de l'homme et l'animal contre les envahisseurs d'origine microbiologique et virale ! Le mécanisme de résistance est devenu plus efficace pour se battre contre les bactéries et les virus. Où les antibiotiques s'occupent de bactéries spécifiques le système d'immunité est lié au corps et agit beaucoup plus efficacement sans les effets secondaires qui sont étrange au corps ! Il est évident qu'un renforcement remarquable du système d'immunité est un avantage immense dans le combat contre les bactéries ainsi que les virus (SIDA, VIH, Herpès).

ARTICLES PUBLIÉS DANS CERTAINS JOURNAUX AGRICOLES Lisser ici quelques réactions positives venues de l'expérience d'utilisateurs du produit naturel médicinal Microbioticum qui a été mis sur le marché par la Société. Ineko b.v. et qui a été développé par le vétérinaire et phytothérapeute M. Henk Koopman. Article 1 Microbioticum « la réponse quand il y a du bétail malade »

« L'application du produit Microbioticum a sauvé notre entreprise. La santé de nos animaux a été mauvaise pendant des années suit à la salmonella.

Depuis que nous utilisons Microbioticum ça n'a pas cessé d'améliorer. Nous utilisons le produit avec beaucoup de succès comme remplaçant de la pénicilline, tétracycline et des oblets. Je m'étonne vraiment tous les jours de nouveau »

Éleveur bovin Andringa de Tjallebert en Friesland le dit sans se retenir : «  Avec le Microbioticum mon entreprise s'est rétablie ».

(Publié dans le journal 'Veldpost, Vee & Gewas, Stal & Akker en Agraaf ' avril 2005)

Son collègue Hoekstra de Suawoude

utilise le produit également et est autant positif que lui : « La condition des vaches s'est améliorée considérablement et le vétérinaire n'a pas besoin de venir. Microbioticum a absolument une influence positive sur la santé des animaux. Ça redonne de la vigueur aux vaches qui étaient épuisées et c'est un bon remplacement de la pénicilline contre la mastite et d'autres infections. Pour moi c'est de l'or pur. Et Microbioticum n'est pas cher. Les vaches me l'ont rendue doublement en moins que 4 mois ».

Jan Lambers de Nieuw Amsterdam

La santé de ses vaches détruite par un mauvais produit injecté contre l'IBR et par de la salmonella était tellement grand que l'éleveur de bovin Jan Lambers de Nieuw Amsterdam penser sérieusement à remplacer toutes ses vaches. Après la cure avec Microbioticum mi-avril 2001 les animaux ont fait preuve d'une grande amélioration de la santé. Elles ont de nouveau une belle couleur, sans l'usage d'antibiotiques et la cure est un succès. Plus d'œdème et la raideur à disparue et elles ne sont plus du tout boiteuses.

La résistance chez l'animal 6 fois plus haute que la normale.

Après plus de 20 ans de recherche dans la pratique chez e.a. des vaches, de la volaille, des veaux à l'engrais et des cochons M. Henk Koopman a développé un produit équilibré qui rend la résistance de l'animal 6 fois plus haute que la normale. Résultat ? Une bactérie et un virus n'auront plus d'accès au corps. Le produit est constitue d'une huitaine d'herbes. Ce qui est un effet important c'est l'augmentation du nombre de leucocytes dans le sang ainsi qu'un fort effet de purification des organes du corps. Un autre effet très important est que les cellules saines dans le sang sont stimulées afin d'éliminer les mauvaises cellules. Les éleveurs peuvent avoir leur cheptel et garder à un niveau de santé de haut niveau avec Microbioticum et ils économiseront en même temps beaucoup de leur frais du vétérinaire. Andringa, Hoekstra et Lambers ne savaient pas après le traitement de leurs animaux ce qui leur arrivait. Les vaches regagnaient leur bonne couleur, elles se mettaient à manger beaucoup mieux et les mammites et le taux cellulaire baisser fortement.

« Il serait primordiale pour l'homme comme pour l'animal que l'ensemble du secteur commençait à utiliser Microbioticum ». Article 2 Hautes expectations d'un produit pharmaceutique consistant de huit herbes salutaires

La recherche du vétérinaire néerlandais M. Henk Koopman d'un produit qui aide à renforcer le système immunologique des animaux, est finie avec succès.

Les sociétés pharmaceutiques s'engagent de trouver des nouveaux médicaments contre des maladies graves. Ça devient de plus en plus important de renforcer le système immunitaire. Ceci est valable pour la médication  pour l'homme comme pour l'animal. Un regard clair sur tous ce que la nature nous offre peut être un alternatif. La médecine traditionnelle chinoise est constitue uniquement d'ingrédients naturels. Pour le vétérinaire néerlandais Henk Koopman, cette recherche d'un produit alternatif, remplaçant les traitements traditionnels des animaux avec antibiotiques, a pris plus de vingt ans. Son chemin lui conduisait sur plusieurs continents où il cherchait et examinait des plantes avec un effet profitable, connues ou inconnues, à fin de constituer des combinaisons de ses extraits.

Le but était de renforcer le système immunitaire et d'activer l'élimination des déchets dans le corps. Contrairement aux antibiotiques on n'a pas besoin de prendre en compte un délai d'attente pour l'abatage. « Autrefois on n'aurait jamais cru que l'on pouvait vivre sans les antibiotiques. » Dit Gérard Keurentjes à Rutten dans le polder du Nord-Est. Dans le passé l'éleveur se plaignait des factures mensuelles du vétérinaire qui se trouvaient entre 1.200 et 1.500 Euros pour ses 60 bovins laitier, aujourd'hui il ne paye plus que 450 Euros. Gérard Keurentjes était prête à changer sa façon de produire depuis un certain temps. Il suit maintenant le principe du spécialiste en matière de nourriture pour animaux Jaap van Bruchem, qui a terminé ses études à Wageningen. Jaap van Bruchem conseille les exploitants de renforcer la fumure du sol en utilisant de l'azote organique, ainsi il y aura un meilleur cycle naturel efficace de matière fertilisant. À coté de ça s'applique le changement, de traitement des animaux malades avec des produits traditionnels au traitement avec la phytothérapie de Henk Koopman.

Entre-temps Gérard Keurentjes est devenue le Président d'un réseau de dix agriculteurs néerlandais qui s'outrepassent du traitement avec antibiotiques et qui veulent résoudre les problèmes existants en utilisant une préparation naturelle. Le spécialiste vétérinaire ne fait pas de secret des huit ingrédients qui se trouvent dans le Microbioticum, par contre il le fait sur la façon sur laquelle celui-ci est préparé. On y trouve entre autres : Tournesol, Écorce de Pau d'Arco, Elymus repens, Camomille, Violets, Eleuthero (Ginseng de Sibérie), Peumus Boldus, et plusieurs matières naturels comme correcteur de goût (Corrigens). Des recherches dans plusieurs laboratoires néerlandais ont montré que des valeurs de globulines Alpha et Bêta sont signifiant plus élevé, tout comme la valeur de Leucocytes augmentée (dans le sang) ; ceci nous pouvons considérer comme indication, que le corps est beaucoup mieux protégé contre des infections bactériales et virales. Des recherches à l'Université de Wageningen avec des pondeuses ont montré un effet stimulant de la construction des

cellules-T.

À fin de remettre en bonne santé tout un troupeau Henk Koopman recommande un traitement de dix jours de 30 ml par animal par jour et ensuite un traitement individuel, par exemple avec des infections de l'utérus ou des mammites. Les frais selon sa recommandation s'élèvent à environs 22 Euros par vache par an. Ce produit arrangeait Norbert Tauer, car il n'a plus besoin de prendre en considération des délais d'attente. Un éleveur de Winkel dans L'Eiffel commençait avec le produit au mois d'août parce que la santé de ses 85 pièces de bovins laitiers lui rendait malade. Le coût pour le premier traitement général qui s'élevaient à 2.400 Euros étaie pour lui une fortune, mais les traitements habituels avec les antibiotiques affaiblisse le système immunitaire, tandis qu'avec ce produit on obtient justement le contraire. Même qu'il avait espéré plus du traitement des problèmes des sabots, il voit les avantages pendant la période des vêlages: La condition générale des vaches s'est nettement améliorée et ceci se voit d'une façon évidente sur les veaux. Source : Auteur; Rainer Maché. Avec le produit d'Henk Koopman Gérard Dijkstra d'Ureterp a pu réduire les frais de vétérinaire de plus de 60 %.

Article 3 Nous souffrions depuis des années d'un taux élevé de cellules

Un mélange d'herbes améliore la santé de la mamelle à la grande surprise du fermier.

Fam. Van Vugt de Veen « Nous le croyons toujours pas » selon la famille Van Vugt de Veen. « Après des problèmes avec un taux trop élevé de cellules nous avons mélangé la préparation d'herbes Microbioticum avec la nourriture des vaches laitières. Le résultat : Le taux cellulaire baissait en quelques semaines de 425.000 à 174.000 ».

Un jour en 2002 une lettre était envoyée par la Friesland Coberco Dairy Foods. Le texte disait : Notre vérification de qualité du Station de Contrôle de lait au Pays Bas, a montré que vous avez livré pour la première fois du lait avec un taux géométrique moyenne de plus de 400.000 cellules par ml.

Nous avions déjà tout essayé.

Ça nous a effrayé énormément. Si nous ne livrions pas le lait en dessous de cette moyenne, l'usine refuserait notre lait. Une telle lettre vous rend complètement fou ! On avait déjà tout essayé. D'autres lavettes, des minéraux supplémentaires, nettoyer d'avantage la salle de traite, tout était en vain. Nous nous demandions si nous étayons des bons éleveurs. Avec la lettre de la laiterie devant lui l'éleveur prenait le courage de téléphoner à Ineko à Assen.

En moins de 15 minutes il me disait ce qu'il y avait de mauvais

Nous avions lu régulièrement des annonces dans différents journaux professionnels et nous demandions Henk Koopman d'Ineko de passer nous voir. Koopman se mettait parmi les vaches et en moins de 15 minutes il nous disait ce qui se passait. Sans savoir quel était vraiment le problème auparavant, impressionnant. Le vétérinaire n'avait pas pu faire autant, il était chez nous sans arrêt, sans aucune amélioration. Néanmoins nous payions environs 23 Euros par vache et nous mélangions pendant 10 jours le Microbioticum dans la nourriture.

Nombre cellulaire de 425.000 à 174.000 en 10 jours et la note du vétérinaire baissée de 70%

Un avantage évident était le fait que le lait puisse être livré immédiatement, il n'y avait pas de temps d'attente. Je ne le crois toujours pas ! Le nombre cellulaire était baissé en 10 jours de cure de 425.000 à 174.000. Vraiment incroyable., même à long terme Microbioticum nous a apportée un grand plus. Nous l'utilisons pour des mammites, infections de l'utérus, l'endométrite etc., mais aussi pour les veaux. Notre facture du vétérinaire à baissée de 70%. Nous n'écoutons plus personne d'autre. Car j'ai appris une chose : quand tu fais comme les autres t'auras les mêmes problèmes que les autres. J'utilise Microbioticum avec beaucoup de résultat et je continue à l'utiliser.

(publié dans le journal Oogst, mars 2002)

Article 4 La reconquête de la résistance donne le surnom 'fermier de Beerenburg'

Gérard Dijkstra : «

Aujourd'hui mes vaches ont d'abord une chance de vaincre leurs maladies elles-mêmes

».

L'utilisation d'un mélange d'herbes à base d'alcool a donné au Gérard Dijkstra le surnom 'Fermier-Beerenburg. (Une boisson alcooliser à base d'herbes), mais pour ses animaux c'était le seul remède contre les problèmes de mammites.  Aujourd'hui mes vaches ont d'abord une chance de vaincre leurs maladies elles-mêmes.

Autrefois j'utilise beaucoup plus rapidement des produits antibiotiques.

' J'avais l'impression qu'il n'y avait qu'une manière de traiter une mammite. Maintenant j'ai appris à avoir plus de patience.' Gérard Dijkstra (43) de Ureterp bouleversait radicalement sa façon de traiter ses animaux il y a dix huit mois. La raison pour lequel, était entre autres la remarque de son beau-père, que Gérard devait jeter du lait vraiment trop souvent. Des soixante vaches laitières qui passaient dans la salle de traite, en moyenne le lait de trois d'entre elles ne pouvait pas être mis dans le tank. « Petit à petit cette perte de lait était devenue une habitude, » ajouta Baukje Dijkstra (43) à son mari. Le grand nombre d'animaux traités, principalement à cause des mammites, devenait plus clair lorsqu'il examinait ses frais veto. Même qu'il changeait de cap fin 2004, le poste de frais pour maladies s'élevait cette année la à 900 Euros par mois en moyenne.

Via le vétérinaire et phytothérapeute Henk Koopman, Gérard Dijkstra faisait connaissance avec le produit phytopharmaceutique Microbioticum. Pour son cheptel c'était le remède par excellence contre les mammites.  Gérard Dijkstra peut raconter tout ça avec un sourire, les résultats de ce produit sont pour les plus grands partie positive.  Même que Baukje se souvient très bien de l'incertitude du début : « Pour le premier traitement nous devions traiter toutes les vaches. Nous devions faire avaler 30 cc du liquide pendant dix jours dans la gueule de toutes les soixante vaches. À un moment donné le nombre cellulaire montait et nous voyions quelques vaches qui devenaient vraiment malades.

Le phytothérapeute M. Henk Koopman était appelé et il s'avère qu'il s'agissait d'effets secondaires. « « C'est un genre de processus de rétablissement et disparition lente de la maladie, tous les déchets sortent de la vache, » raconte Baukje Dijkstra.

Des yeux vifs, plus bombés

A part les premiers effets inattendus la condition des animaux changeait visiblement. La peau flétrie et l'apparence mat des yeux disparaissaient et étais remplacés par des animaux brillants avec « des yeux vifs et plus bombés », comme Baukje et Gérard le décrivaient. La baisse d'en moyenne trois vaches avec mammite dans salle de traite vers un moyen de cinq animaux avec une mammite par mois était pour eux un signe que cette façon de faire était la bonne. M. Henk Koopman leur conseillait pourtant de faire contrôler leur installation de traite. Avec le rapport du conseiller pour machine a traire, M. Johan Grolleman devant lui sur la table, Gérard Dijkstra raconte les modifications. Le vide qui était monté lentement à 49,65 kPa, était baissait petit à petit à 45 kPa et le régulateur était remplacer. Quand l'éleveur étudie maintenant la liste des animaux traités il ne voit qu'un à deux animaux par mois depuis 2005. Depuis qu'il a commencé à utiliser le Microbioticum Dijkstra n'a traité même pas un animal dans le cou ou dans le trayon contre une mammite. « Mais, tout comme au temps que nous utilisions des antibiotiques, il nous arrive de devoir reformer une vache de temps en temps si elle ne guérissait pas, » dit Gérard Dijkstra.

Les frais veto ont baissé énormément en 2005

Le bilan des frais de vétérinaire montre en 2005 une baisse conséquente avec ses 350 Euros par rapport à l'année précédente. La production moyenne annuelle des vaches montre une hausse de pratiquement cinq cents kilos. Le dernier rapport contrôle laitier indique de 58 animaux 8252 Kg de lait, avec 44,9 de TB et 35,5 de TP.

De la période de 4 semaines à une fois toutes les six semaines

Sur le poste des frais le plus important pour la santé des animaux (e.a. les visites périodiques du vétérinaire) l'éleveur en changeant sa visite mensuelle du veto à une fois toutes les six semaines. En plus le trempage des vaches après la traite ne se fait plus depuis 9 mois sans que les vaches auront de nouveau des problèmes.

Aussi la fièvre de lait sera traitée différemment suite au conseil de Henk Koopman. Au lieu de Propylène-glycol nous achetons le remède maintenant à la pharmacie. «  Une vache souffrante de la fièvre de lait reçoit une quantité de 300 grammes de glucose (sucre de raisins) dissout dans une bouteille d'eau. Avec ceci nous résoudrons les problèmes pour environs 1,25 Euros."

Ce n'est pas non plus que l'usage de la pénicilline a été abandonné, nous travaillons avec différemment

Même qu'un nombre d'alternatifs ont fait leur entrée dans l'entreprise de Gérard Dijkstra ils n'exclus pas complètement les antibiotiques. « Ce n'est pas non plus que l'usage de la pénicilline a été abandonné, mais nous travaillons avec différemment. Autrefois nous donnions une vache avec le jarret gonflé immédiatement un traitement avec pénicilline. Maintenant je donne à l'animal plus de temps de se guérir lui-même, e.a. avec l'aide du Microbioticum. J'ai le sentiment que la résistance des vaches ne cesse de diminuer due au administration d'antibiotiques. »

Source : Christel van Raay.